Search on groupe-idea.com
Quel est votre besoin ?
Quel est votre besoin ?

Podcast IDEA : quelles ambitions pour 2025 ?

Actualités

IDEA, une entreprise qui ose et s'engage

Dans une seconde saison de podcasts, on vous dévoile le plan stratégique 2025 d'IDEA. "Quelles ambitions pour 2025 ?", 2ème épisode à écouter avec Cédric Valmalle, directeur du développement chez IDEA.

Quelles solutions logistiques pour demain ? Au programme : diversification, innovation, performance et développement durable.

S2_EP2


Episode 2 – Cédric Valmalle
« Quelles ambitions pour 2025 ? »

Après avoir évoqué la raison d’être et le processus collectif d’élaboration du plan stratégique d’IDEA pour 2025, il est désormais temps de vous en dévoiler les différents axes. Diversification, innovation, performance et développement durable sont au programme de ce second épisode de la saison 2 d’IDEA, avec Cédric Valmalle, directeur du développement de l’entreprise. 

Pour démarrer, est-ce que vous pouvez nous dire quels sont les axes principaux qui le constitue ?
Le plan stratégique d’IDEA à horizon 2025 porte sur plusieurs axes. Premièrement, une diversification sur les marchés de l’entreprise. Deuxièmement, une amélioration de la performance au quotidien pour nos clients et ensuite, une dose d’innovation. Si nous pouvions le faire dans un cadre responsable de manière sociétale et environnementale, cela serait parfait.

La finalité de ce plan réside dans le service apporté à vos clients. En quoi cela va-t-il les servir concrètement ?
Le processus de création du plan stratégique a été fait avec l’ensemble de nos collaborateurs à une période un peu difficile, le Covid. Cette période nous a amené à nous apercevoir que certains marchés étaient plus résilients que d’autres et que les cycles économiques de ces marchés étaient différents. En y repensant, on a fait le choix de continuer à diversifier le groupe, avec un nouveau secteur, en l’occurrence la logistique hospitalière. Et en même temps de travailler sur la résilience de nos activités dans les cas de crises. Ce sont donc la performance et les marchés, qui nous sont venus de manière naturelle, comme étant les deux premiers axes à travailler. 
Bien évidemment dans le monde d’aujourd’hui, la donnée fait partie intégrante de notre quotidien. Nous sommes persuadés que si nous ne travaillons pas dès aujourd’hui la donnée de l’entreprise, la donnée de nos clients et les données que nous pouvons agréger dans le cadre de nos opérations, nous ne serons pas performants demain.

Est-ce que la durabilité est au cœur de cette démarche ?
Oui, alors c’est toujours délicat de parler de durabilité quand on transporte des choses, quand on travaille pour des industries qui par nature créent des désordres environnementaux… mais l’approche est de regarder à chacune des étapes ce que nous pouvons faire pour améliorer notre empreinte, nos consommations et de travailler dans le temps.

Concrètement, comment cela se traduit ?
Cela se traduit par une réflexion qui est tirée sur la durée. En tant que prestataire de services, nous sommes amenés à répondre à des besoins court terme, des sollicitations immédiates de nos clients. Notre parti pris est d’essayer de regarder avec eux, comment dans la durée nous pouvons réfléchir le flux et les moyens qui participent à ce flux, pour qu’il soit plus économe en termes d’émissions de CO2. Quelques exemples, penser un emballage. Doit-on avoir des emballages qui sont jetables ou doit-on avoir des emballages qui sont retournables et utilisables sur plusieurs années ? Le coût est différent, l’impact l’est aussi.
Dans nos ambitions, nous avons parlé de la donnée. Cette donnée va nous permettre un certain nombre de choses qui auront des effets positifs. On parle par exemple de monitorer nos surfaces en permanence, d’adapter nos moyens pour diminuer le nombre de mètres carrés utilisés pour stocker les biens de nos clients. Ce sont des consommations électriques et d’eau en moins. Monitorer l’obsolescence des stocks, chaque industriel veut des stocks de sécurité et c’est bien naturel. En étant plus précis dans le suivi de ce qui ne tourne pas, on peut réévaluer, réutiliser de la matière, recycler plus rapidement. 
Quelques exemples supplémentaires autour de la donnée. On pourrait parler de l’intelligence artificielle, mais notre sujet est surtout de donner de la valeur et du sens aux données collectées. En étant capables d’interpréter sur l’ensemble de la chaîne, de l’amont à l’aval, de l’entrée en magasin à la sortie du magasin, ce qui se passe sur le flux, on peut passer d’un état de fait, où l’on constate simplement ce qu’il s’est passé - et c’est ce qu’on fait aujourd’hui en logistique – à une deuxième étape, qui serait celle de prédire ce qu’il va se passer. La somme des données accumulées, la modélisation de ces données va nous permettre demain d’être dans un modèle prédictif et non plus simplement dans le constat du passé.

Justement, pouvez-vous nous expliquer comment vous avez priorisé ces axes ? 
Cela va servir nos axes sur plusieurs plans. D’une part, avoir une meilleure performance au quotidien dans l’organisation industrielle. D’autre part, d’être plus responsable dans l’approche du manufacturing, parce que dans notre ADN il y a l’attention à l’environnement et aux Hommes. Cela va permettre aussi d’être plus résilient en cas d’imprévu. On l’a vécu dernièrement, les crises sont de plus en plus rapides et violentes, et en tant que prestataire logistique, nous nous devons d’apporter à nos clients industriels, la capacité à réagir. La donnée et l’analyse de cette donnée, grâce à l’intelligence artificielle ou la robotisation du traitement de la donnée, va nous permettre d’être plus réactifs et donc plus efficace.

En quoi l’indépendance du Groupe IDEA vous apporte un atout différenciant ?
Elle nous apporte la maîtrise de nos choix, on décide de ce qu’on veut faire, et quand on veut le faire et de la méthode qu’on peut appliquer. Pour être très concret, nous pouvons choisir de dire « non » à certains dossiers qui nous ne paraissent pas en accord avec notre ADN ou nos valeurs. Il nous permet aussi d’investir dans la durée et vous le savez par rapport à l’objectif du groupe, qui est d’offrir des performances responsables aux défis d’aujourd’hui et de demain, nous devons faire des choix qui de temps en temps ne sont pas logiques d’un point de vue économique. Cette indépendance nous permet d’assumer ce que nous sommes et ce que nous voulons être.

Crédits musique : Fredji - Happy Life
https://soundcloud.com/fredjimusic - https://www.facebook.com/fredjimusic/

Partager